News

Back

Un trafic plus fluide grâce à la régulation de vitesse

Un trafic plus fluide grâce à la régulation de vitesse

Première phase-test à partir du lundi 3 juin 2019

Rouler moins vite tout en perdant moins de temps sur la route ? C’est possible… grâce à une régulation de vitesse. Le principe est simple : pendant les heures de pointe, entre 6h15 et 9h15, la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes A6 et A1 est limitée à 90 km/h à partir de la frontière belgo-luxembourgeoise (Sterpenich) jusqu’à l’échangeur Kirchberg. Il s’agit d’une phase-test, qui durera jusqu’au 12 juillet 2019.

Cette limitation de vitesse est appliquée sur une distance totale de 28 kilomètres. Si une vitesse réduite peut donner l'impression de perdre du temps, la régulation de vitesse peut en faire gagner au final. L’objectif recherché consiste à équilibrer les flux de façon homogène entre les deux voies de circulation.

Une baisse de la vitesse moyenne contribue statistiquement à fluidifier le trafic: lorsque tous les conducteurs roulent à la même vitesse et de façon constante, les changements de voies intempestifs (qui ralentissent la circulation) diminuent, ce qui limite les phénomènes "d'accordéon" et la formation de bouchons.

La régulation de vitesse comporte aussi d'autres avantages : moins de changements de file signifie moins d’accidents, sans oublier une diminution de la pollution… et moins de stress !

Le scénario de régulation de vitesse est déclenché du lundi au vendredi vers 6h15 jusqu’à 9h15, en dehors des vacances scolaires et jours fériés et à l’exception des tronçons qui, le cas échéant, sont concernés par des incidents ou accidents et nécessitent des mesures de gestion de trafic supplémentaires. Ces mesures de régulation de vitesse sont surveillées par les forces de l’ordre.